TOKAY

TOKAY

dimanche 25 mars 2018

Et si un jour vous perdiez le safran ?

Je viens de découvrir une astuce absolument géniale et simplissime pour sauver un bateau qui aurait perdu son safran (suite à un choc, mauvaise rencontre ou autre mésaventure fâcheuse).
La plupart des plaisanciers français se disent qu'ils arriveront peut être à se tirer de ce mauvais pas avec un aviron... outre le fait que l'aviron a toute les chances de casser assez vite, c'est une façon épuisante de manœuvrer un bateau, sans compter les difficultés pour trouver un point d'appui solide pour l'aviron, et le fixer dessus de manière commode.
Certains parlent même d'un tangon sur lequel on accrocherait (comment?) une porte de placard.
Si vous n'emportez pas d'armoire normande en bateau, et si vous ne voulez pas désosser vos équipets, il y a une solution plus simple, moins fatigante et plus efficace : faire un gouvernail de fortune avec une ancre flottante.
Il vous faudra vos deux écoutes de spi, frappées sur des poulies à peu près au maître bau du bateau (qui correspond plus ou moins au centre de dérive), un morceau de chaîne ou tout autre objet un peu lourd (1 ou 2 kg), et une ancre flottante. C'est tout.
Vous pourrez ainsi naviguer au moteur si vous le souhaitez, mais aussi à la voile en équilibrant bien la toile. Au portant, il est préférable de ne garder que la voile d'avant.

Comme un dessin vaut 10 000 mots, je vous joins le schéma du montage hyper simple à réaliser, et qui vous permettra de ne pas embêter les gens de la SNSM. En plus, ça vous fera un truc super cool à raconter en arrivant au port.
Si vous voulez voir la démonstration en vrai sur un bateau de 42 pieds dont le safran a volontairement été enlevé, c'est ICI
C'est en anglais, mais de nos jours, tout le monde parle anglais, non ?
Je signale tout de même que le mot "drogue" veut dire "ancre flottante", et que c'est une manœuvre pour laquelle il vaut quand même mieux être en possession de toutes ses facultés. 

mardi 29 novembre 2016

Où ranger l'annexe ?

Tout le monde a connu ce genre de dilemme : l'annexe est trop petite quand on l'utilise pour aller à terre, mais elle est trop grande quand il s'agit de la ranger dans le bateau. J'ai même vu une équipière  m'énoncer ces deux vérités absolues à dix minutes d'intervalle (on la gonfle sur le pont : elle est beaucoup trop grande!  on monte à 3 dedans : elle est trop petite!)
Moi même, j'ai parfois ressenti un certain agacement les quelques fois où on a essayé de poser ladite annexe sur le pont (merde, on ne peut plus circuler!), quant à la tirer derrière le bateau, il y a bien 20 ans que je n'essaye plus.
Il existe un système simple (à part les bossoirs bien sur) pour garder l'annexe prête à servir et hors du bateau : c'est suédois et ça s'appelle les "Dinghy rings"   https://www.youtube.com/watch?v=GZlOGwkz0qE

 

Pour l'instant, ce n'est pas commercialisé en France, mais comme ça coûte déjà 3990 couronnes (407€) là bas pour l'instant, on peut s'attendre à une commercialisation chez nos amis les ships aux environs de 7 ou 800 euros.
Par contre, il y a surement moyen de se bricoler quelque chose dans le genre, avec une tige d'inox courbée, ou bien des seaux en plastique coupés, ou je ne sais quoi...
Comme il fait un temps de chiotte et que les journées sont courtes, on a le temps d'y réfléchir avant de reprendre la barre.

mercredi 5 octobre 2016

Quelques photos du voyage

Lever de soleil devant les calanques

De loin, on voit déjà le cap Cissié

Comment voir discrètement les Voiles de St Tropez...

Créole, un bateau magnifique mais au destin contrariant...
Ci joint l'article Wikipedia sur le Créole : un bateau qui a eu bien des déboires à cause d'une bouteille de champ trop solide...

Tarte Tatin de Tomates (TTT)


Club Med 2

TOKAY gréé en cotre

...et TOKAY sous spi

Coucher de soleil sur Porquerolles

Le minuscule port du Niel

Video des voiles



Les photos prises pendant la semaine des Voiles de St Tropez ont été triées, une sélection drastique a été faite, et un montage a été réalisé, avec musique et tout.
Pendant que je faisais évoluer TOKAY au milieu de tous ces voiliers de légente, je ne sais pas pourquoi, mais j'avais dans la tête le "Coucou" de Louis-Claude Daquin (me sentais-je moi-même comme un coucou?). J'en ai trouvé une version assez décapante pour accompagner les photos.
Bien sûr, si vous cliquez sur l'image en haut de l'article, vous serez redirigés vers Viméo et le montage en question.

dimanche 2 octobre 2016

Voiles de St Tropez 2016





















Grosse concentration de voiliers modernes ou traditionnels cette semaine à St Tropez. TOKAY était là et l'équipage a pris des photos. Une sélection vous attend sur photobucket : http://s1255.photobucket.com/user/TOKAY-FD/library/?sort=3&page=1

jeudi 8 septembre 2016

Tokay chez les bêtes de course

 À Port Camargue, en face du nouveau bateau de Kito de Pavant, qui venait juste d'être baptisé (par Carole Delga, présidente de la région).